L’Alimentation pour une course

Salut à tous,

Pour être performant le jour J, il est très important de bien s’alimenter avant et pendant votre course. Nous allons voir ensemble quoi manger la veille au soir et comment s’alimenter pendant votre course.

Avant toute chose, vous êtes libre de recevoir gratuitement « Les 5 erreurs qui font que vous ne progressez pas » ainsi que de recevoir chaque semaine les astuces du blog dans votre boite mail en cliquant ici

L’alimentation la veille :

C’est un repas important, vous allez constituer vos réserves énergétiques. Il est conseillé de manger des sucres lents en quantité suffisante accompagnés de viande digeste ou un poisson. Vous pouvez terminer votre repas par un yaourt et un fruit. Le repas doit être facile à digérer afin de ne pas perturber votre sommeil.

Votre course commence ici !

Le repas d’avant course : 

Lors de ce repas d’avant course, tout dépendra de l’horaire de votre compétition mais la règle est d’avoir fini de manger 3 h avant votre effort . Si votre course se déroule le matin, il est conseillé de manger des pâtes ou du riz mais attention, cela peut provoquer des troubles gastriques chez certaines personnes. Il faut alors tester votre alimentation d’avant course quelques jours avant afin de voir si tout « passe bien ». Si vous n’êtes pas très emballés à l’idée de manger des pâtes à 7 h du matin, vous pouvez opter pour un petit déjeuner simple et habituel, en évitant bien-sur les laitages difficiles à digérer.

Si la course se déroule l’après midi, vous pouvez accompagner votre salade de pâtes ou de riz avec de la viande blanche, un peu d’huile d’olive et finir par une compote plutôt qu’un fruit cru, plus difficile à assimiler.

pate-2

L’alimentation pendant la course : 

Maintenant que vous avez digéré votre repas et constituer vos réserves énergétiques, nous allons voir ce qu’il faut manger et boire pendant votre effort. On parle ici de besoin lors d’une course et non d’un entrainement. Il est nécessaire de savoir que si votre effort est court (1 h ou moins) le corps n’aura pas le temps d’assimiler l’aliment, même un gel. Il faudra alors se concentrer sur les boissons énergétiques. energytitleSi la course est supérieure à 1 h, vous pouvez prendre 1 à 2 gels ou barre par heure. Ils couvriront une partie de vos besoin mais il faudra aussi boire des boissons énergétiques pour combler le manque de minéraux. Pour des courses d’endurance type cyclosportive, les barres énergétiques apporteront davantage d’énergie que des gels mais mettront plus longtemps à traverser l’organisme. Essayer de tester votre alimentation de course à l’entrainement afin de voir si tout passe bien.

De toute manière, on dépense plus que l’on absorbe !

Il est important de savoir que l’on ne peut pas subvenir totalement à nos besoin lors d’un effort. Pour manger autant que l’on élimine en 1 h de vélo, il faudrait prendre 5 à 6 gels par heure, ce qui est totalement impossible pour notre corps. C’est pourquoi plus l’effort est long, plus le corps va être en déficit d’énergie et il faudra donc remplir l’organisme dès la fin de votre effort. Mais nous verrons çà dans un autre article !

Mais avant, testez ces méthodes afin de vous faire votre propre expérience et partagez avec nous vos astuces personnelles !

A bientot pour un nouvel article !

 

Quelques mots sur moi

Antoine

Passionné de cyclisme depuis de nombreuses années, je partage à travers ce blog les résultats de recherches, de lectures, de formations et de tests sur l'entrainement intelligent en cyclisme. Mon but est simple : Vous faire progresser !

Une question ? Une remarque ?

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.


*