Guide pour rouler sous la chaleur

Avant de commencer, je vous rappelle que vous pouvez vous abonnez gratuitement à la newsletter pour recevoir dans votre boite mail chaque semaine les conseils du blog. Bonne lecture !

Newsletter - Formulaire

Aujourd’hui, météo de ces derniers temps oblige, parlons un peu de la chaleur. Rouler sous de fortes températures n’est pas chose facile pour l’organisme qui souffre davantage. Les conséquences peuvent être néfastes sur vos performances si vos sorties sous de fortes chaleurs ne sont pas préparées convenablement. Je vous propose donc un petit guide pour y voir plus clair et vous permettre de :

  • Comprendre les conséquences de la chaleur sur l’organisme
  • Vous préparer à la chaleur
  • Limiter les effets de la chaleur (5 conseils)

I / Comprendre les conséquences de la chaleur sur l’organisme.

 

Tout d’abord, il est important de souligner que la chaleur peut faire grimper la température du corps, lors d’un effort, au alentour des 40° (température de fièvre). Le cycliste « en surchauffe » perd ainsi une partie de sa puissance, davantage de sels minéraux mais aussi dépense plus d’énergie. L’organisme doit, en plus de l’effort physique, évacuer la chaleur en transpirant notamment, ce qui peut amener à une déshydratation ou un coup de chaud. Pour terminer ce premier chapitre, parlons un peu de la déshydratation. Il faut savoir qu’ 1 % de déshydratation (ce qui est courant pour un cycliste) fait perdre à celui-ci près de 10 % de sa puissance. Ce n’est pas à négliger ! Vous retrouverez les conseils pour limiter les effets de la chaleur dans le chapitre 3. hydratation-eau

II / Vous préparer à la chaleur.

Je vais profiter de ce second chapitre pour vous parler du fameux conseils du « rouler à la fraiche » c’est à dire rouler tôt le matin ou tard le soir pour bénéficier de températures plus agréables. Si vous ne faites pas de compétions, il est bien entendu conseillé d’appliquer ce conseil afin de limiter tout risque de coup de chaud. En revanche je vous déconseille de rouler seulement « à la fraiche » si vous prenez part à des compétitions. En effet, celles-ci sont le plus souvent à l’heure … où il fait le plus chaud . (12-16h). C’est pour çà que je vous conseille d’alterner entrainement sous la chaleur et entrainement « à la fraiche » avec vos hautes intensités plutôt à la fraiche et tout ce qui est endurance et endurance critique sous la chaleur afin d’habituer votre corps aux efforts sous de fortes températures. Il est aussi important de tester votre alimentation de course lors d’un entrainement sous la chaleur afin de vous assurer que « tout passe bien ». Pour ma part, les boissons énergétiques sont plus difficiles à digérer lors de fortes chaleurs.

ob_ea84f7_caldo-800x468

III / Conseils pour limiter les effets de la chaleur.

Afin de limiter les effets négatifs de la chaleur sur l’organisme, je vous propose quelques conseils :

  • Pour combler la perte de sels minéraux, il est conseillé d’ajouter une pincée de sel dans votre bidon d’eau. En ce qui concerne les boissons énergétiques, la majorité sont riches en sodium il n’est donc pas nécessaire de rajouter du sel.
  • Il est également important de boire régulièrement, une gorgée toutes les 10 minutes étant le minimum.
  • N’hésitez pas à vous arroser régulièrement, toutes les 20 minutes si possible. La nuque et le front sont deux zones à privilégier.
  • En période de grandes chaleurs, il est déconseillé de porter des couleurs sombres. Les vêtements noirs fonctionnent de la même manière que le bitume : il ne restitue pas la chaleur et la conserve. Ce qui a forcément un impact sur votre température corporelle.
  • Dernier conseil, ne serrez pas trop fort vos chaussures car avec la chaleur les mains (assez rare) mais surtout les pieds ont tendance à gonfler.

Voilà, grâce à ce petit guide, vous savez maintenant tout sur la chaleur et vous allez pouvoir profiter pleinement des magnifiques journées qui vous attendent !

Testez ces conseils lors de votre prochain entrainement et commentez l’article pour que je puisse avoir votre ressentie. En attendant, je vais faire du vélo !

Quelques mots sur moi

Antoine

Passionné de cyclisme depuis de nombreuses années, je partage à travers ce blog les résultats de recherches, de lectures, de formations et de tests sur l'entrainement intelligent en cyclisme. Mon but est simple : Vous faire progresser !

Une question ? Une remarque ?

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.


*